le_proces_de_la_momie_christian_jacqUn excellent amalgame de roman policier et de roman historique. L’auteur, égyptologue renommé, nous fait découvrir les débuts de Scotland Yard et la fascination des gens du XIXe siècle pour l’Égypte ancienne. L’inspecteur Higgins est aussi attachant que Sherlock Holmes, en moins excentrique.

1821. L’explorateur Giovanni Belzoni quitte les bords du Nil pour ceux de la Tamise. Il emporte avec lui une momie singulière, si bien conservée qu’elle en paraît vivante. À Londres, Belzoni organise le débandelettage de sa trouvaille devant le fleuron de la bonne société. L’étonnant spectacle fait scandale : trois notables manquent de respect à l’antique dépouille. Mais on n’insulte pas impunément la terre des pharaons : tous trois sont retrouvés mort le lendemain… et la momie a disparu.

Higgins, de Scotland Yard, soupçonne fort cette affaire d’être liée à l’agitation révolutionnaire qui secoue les bas-fonds londoniens.

Jacq, Christian. 2008. Le procès de la momie. XO, 471 p.

Par : Marie-Priscille Huard, technicienne en documentation, École sec. Beaurivage